Après le mois d’août, vient septembre ! Whaou ! Quel scoop ! Je vous en apprends un belle, n’est-ce pas ? Sur ce fait, il est l’heure de vous dévoiler les plus belles photos instagram avec le hashtag #HYERESTOURISME pour le mois de …. SEPTEMBRE ! (bravo, y’en a 4 qui suivent !). Evidemment cette difficile-sélection est totalement subjective. Il en va de soit ! En tout cas, encore 1000 mercis à nos photographes qui magnifient la ville et les environs. Vous êtes vraiment très doués et, croyez-nous, c’est vraiment difficile de n’en retenir que 20 !


© roselilii

Vous allez voir, il y a beaucoup de couchers de soleil dans cette page. C’est vrai qu’ils étaient dingues en septembre, notamment à l’Almanarre (l’un des meilleurs spots pour photographier le coucher de soleil) C’était encore l’été en septembre. La mer était chaude et les couleurs fantastiques.


© helene_tadada

Ah, la place Massillon !… Cette place aux accents d’Italie surveillée fièrement par la Tour des Templiers (grimpez sur son toit pour faire des photos, ça vaut le détour !). Une ambiance encore estivale, des terrasses pleines et des gens heureux. Comme dirait un célèbre buveur de café en costard : What else ?


© lalytiere

Incroyables couleurs et sacrée définition pour cette photo sous-marine d’une méduse pélagique prise avec un téléphone. En vrai, elle est un peu violette. Vous savez, c’est celle qui impressionne tous les baigneurs. Mais en même temps… elle est chez elle 🙂 ! Bref, superbe cliché de cette Pelagia noctiluca.


© ketoupa_jon

L’ancien lavoir, totalement réhabilité et restauré avec brio par la Ville d’Hyères… en mode nocturne. J’adore cette photo. La croix et l’imposante collégiale St-Paul en arrière plan complètent ce tableau mystérieux et envoûtant.


© quentin_lgv

La presqu’île et son fameux sentier du littoral, c’est l’une de nos merveilles Hyéroises. La côte sud sauvage de Giens, d’Escampobariou au Port du Niel, offre des vues à couper le souffle. Un must-do.


© juliet_choice

Petite balade dans les ruelles du cœur historique de la ville pour Juliet. Montage sympa. Lumière parfaite… pour une belle invitation à la flânerie. Hyères se dévoile à quiconque sait se perdre dans les ruelles. Sinon, vous pouvez toujours télécharger notre circuit libre.


© magda.world

Les bougainvilliers. Ces arbustes grimpants originaires des forêts tropicales humides d’Amérique du Sud offrent le sujet parfait pour le photographe. Celui le long des façades de la rue Rabaton est probablement l’un des plus photographié. Pour le jardinier par contre, lorsque la taille arrive, c’est une autre paire de manches (moultes épines, moultes épines !)


© georges444

Capter la lumière du soleil couchant de Porquerolles, c’est ce que fait parfaitement Georges Schembri avec son Canon 6D. Son instagram est par ailleurs fort sympa avec de belles photos.


© ketoupa_jon

Sa série dans les ruelles du Hyères historique en pose longue m’a particulièrement plu. Tel un fantôme sans visage, le modèle déambule passivement dans une ambiance particulière. J’aime beaucoup.


© roxpictures_

Allez hop ! Encore un coucher de soleil de dingue ! Que voulez-vous ? C’est beau et puis c’est tout ! Je pourrais presque faire un top 20 des sunset tant il y a de photos toutes plus belles les unes que les autres.


© palmkevs

Dites donc ? Le Kévin il n’était pas dans le classement du mois d’août déjà ? Et oui ! Que voulez-vous… c’est beau. C’est même très beau. Ce coucher de soleil sur la Madrague à Giens, c’est bien mieux que d’avoir des paillettes dans sa vie. Hein Kévin ?


© ciss.tom

Celle-ci, c’est une merveille ! La photo, mais aussi la plage. Enfin la petite calanque. C’est l’une des plus sauvage et préservée de la ville. La plage du Pontillon. Un petit paradis qui se mérite en marchant sur le sentier du littoral. La photo en grand-angle magnifie ce lieu déjà magique naturellement. A préserver…


© il_etait_un_jour

Et pourquoi les bottes seraient réservés aux régions du Nord ? – on entend par Nord tout ce qui se trouve au dessus d’Avignon, évidemment ! – Nous aussi, on a le droit aux bottes ! Même s’il y a 300 jours de soleil par an ! Na ! Cliché sympa et décalé sur un ponton à la Tour Fondue (Giens).


© aloisimtangphotographie

Cette image résume à elle seule le bonheur de profiter de Hyères hors-saison. Pour les chanceux qui peuvent faire du paddle à Giens, les couchers de soleil sont juste extraordinaires. Et les levers de lune sont encore plus dantesques. On parle souvent d’expérience dans le tourisme. Celle-ci est l’une des plus belles.


© geraldineandco

Hyères, ce n’est pas que la mer, les couchers de soleil et les plages. C’est aussi une agriculture locale aussi diverse que précieuse. Un tour au grand marché des îles d’or le samedi matin vous livrera un joli prisme de toutes les richesses de notre terre (légumes, fruits et autres fleurs de saison). Ces tomates m’ont tapé dans l’œil. Je les préfère tellement aux tomates industrielles plus que parfaites, bien lisses et rouges. Celles-ci, croyez-moi… ce sont les meilleures !


© agilistic

Variations chromatiques sur la place Clemenceau. Toujours aussi jolie.

Voir cette publication sur Instagram

#hyeres #hyerestourisme #igerstoulon

Une publication partagée par Tristan L (@agilistic) le


© edd_iero

Ils sont de retour ! Les flamants roses sont revenus en nombre dans les salins, après un été très chaud. Contents de se retrouver dans le Var, ces deux-là s’enlacent magnifiquement (à moins qu’ils ne se disputent la télécommande pour savoir quelle série Netflix regarder ce soir…)


© marina.bpd

Rhââââââââ ! Encore du paddle sur des eaux transparentes ! Ça va, il se foule pas le webmaster ! Ben oui, mais c’est beau ! Que voulez-vous ?


© antoinegossuin

Ce plongeon est un acte militant ! Il milite pour que l’été reste encore un peu, berçant la Presqu’île de Giens (et l’hôtel Provençal) de sa douceur. On a envie d’y rester, en été. Que le temps dure longtemps, comme chantait Nino Ferrer.


© aloisimtangphotographie

On arrive déjà à la vingtième photo. Elle symbolise parfaitement, selon moi, l’été indien. Moment magique à la pointe des Chevaliers (Giens) où le soleil plonge derrière la rade de Toulon.