Fort de la Repentance

Le fort de la Repentance est un ouvrage de défense enterré. Achevé en 1893, cette batterie redoutable, composée de deux ouvrages distincts, permettait à ses occupants de couvrir la passe. Son rôle était essentiel dans la défense de l'île. Fermé au public

Depuis 1995, une communauté monastique orthodoxe installée par le Parc national, réalise des travaux de restauration du fort. Il a été rebaptisé "Monastère Sainte-Marie du Désert ". Dédié à Sainte Marie l'Egyptienne, cet ermitage est une dépendance du Monastère Saint-Antoine-Le-Grand (Drôme). Après 40 ans de vie communautaire menée dans ce monastère, Le Père Séraphin s'est établi à Porquerolles dans ce qui était l'ancien fort de la Repentance, pour y vivre en ermite selon l'idéal proposé par Saint Cassien de Marseille (Vème siècle): "Le perfection de l'ermite est d'avoir l'esprit dégagé de toutes les choses de la terre et de le tenir uni au Christ autant que la faiblesse humaine le permet".

Rappel : du 19 juin au 20 septembre, l'accès aux massifs forestiers exposés au risques d'incendies est réglementé dans le Var. Pour tous renseignements,
http://www.var.gouv.fr/acces-aux-massifs-forestiers-du-var-a2898.html

Classement / Labels

  • En plein air
  • Patrimoine militaire
  • Fort

Langues parlées

  • Français

Confort / services

  • Non visitable

Tarifs

Accès libre.