L'ambiance du Sud

Apéritif, sieste, refaire le monde sur la place du village, l’incontournable partie de pétanque… Quelques « basics » du Sud.


Apéro time

Le soleil disparaîtra dans quelques instants, les torches brûlent sur la plage, le vent s’est calmé, la mer est d’huile, les tongs encore un peu chargées de sable humide.
En bord de mer, certains établissements offrent le privilège d’une vue éblouissante. Pour une soirée en tête à tête, des lieux comme La Capte, Hyères plage, les Salins, l’Ayguade ou l’Almanarre s’avèrent parfaits. Les plus chanceux profiteront du cadre naturel et des vues imprenables des bars de Porquerolles ou de Port Cros.

Pour vaincre la chaleur accablante de l’été, on recommande les bars de la place Massillon, en haut des rues piétonnes du centre-ville (qui ont de larges parasols et des humidificateurs d’air) ou les tables ombragées de l’avenue Clotis. A noter aussi, les bars du port d’Hyères, protégés de la chaleur une fois le soleil tombé à l’ouest, et ceux de la place d’Armes à Porquerolles, à l’ombre des eucalyptus.


La partie de pétanque

Pour démarrer une partie de pétanque entre amis ou en famille, seuls 15 mètres suffisent ; un coin de place, un chemin sous les pins ou l’un des nombreux boulodromes… Le carré d’ombre trouvé, la partie – de pétanque, boules à la lyonnaise ou encore jeu provençal… – peut commencer. Parmi les « terrains de première classe », celui qui fait face à la Médiathèque est très prisé (place Vicomtesse-de-Noailles). Idem pour celui de la place Daviddi à l’Ayguade. Quant au terrain Palaggi des Salins ou au parking de La Capte, ils deviennent souvent le théâtre de rencontres épiques.

Mais la vraie philosophie de la pétanque, c’est sa capacité à naître dans les lieux les plus improbables. Chaque quartier possède son (ou ses) terrain(s). Le moindre emplacement des 36 campings hyérois peut se transformer, en quelques instants, en « must » de la pétanque mondiale ! Entre l’Ayguade et les Salins, dans la pinède, il faut inventer le « cross-pétanque » mais le lieu se prête à merveille à un pique-nique bouliste formidable.

Vous souhaitez vous confronter à l’année aux hyérois passionnés ? Voici une carte regroupant quelques terrains de boules, officiels ou non :

La place de boules, au quartier de la gare

La fameuse partie de pétanque


Refaire le monde

Par une chaude soirée d’été, on se retrouve entre amis au centre ville d’Hyères. Dans les bars et les caves, les tapas se mêlent à l’anchoïade, les pistaches côtoient la tapenade… le rosé de Provence se marie à merveille avec ces délices du Sud. Le long de l’avenue Gambetta, un esprit convivial règne dans les cafés et les bars où l’on se retrouve pour raconter sa journée, écouter un concert, refaire le monde, parfois… Quant aux petits bars cachés de la Presqu’île de Giens, il faut les connaître ! Mais dans ce genre d’ambiance décontractée, la demi-heure se transforme souvent en heure, voire en soirée !.. D’où le nom « d’apéro piège ».*

Une petite sieste ou un moment lecture au port du Niel


L’art de la sieste

Après un savoureux déjeuner provençal au restaurant, la sieste s’impose ! Il y a ceux qui préfèrent rester dans la fraîcheur de leur maison. Ceux qui aiment écouter les cigales ou le mistral siffler dans les pins maritimes (le parc des Chevaliers ou la pinède de l’Ayguade sont des lieux idéaux…)
Ceux qui s’endorment à la plage, malgré les rires d’enfants ou les discussions voisines. Quelques uns piquent un somme sur leur bateau, à l’ombre de leur bimini. D’autres s’installent dans les petites criques de galets de la presqu’île de Giens…

*Tout cela est à consommer avec modération, l’abus d’alcool étant dangereux pour la santé. Vous avez aussi le droit de boire des jus de tomate et autres sirops…