Cet été, la Fondation Carmignac devait vous présenter « La Mer imaginaire ». Elle sera reportée au printemps 2021. Pour l’été 2020, vous pourrez admirer une superbe exposition retraçant 10 ans de reportages photo-journalistiques. A ne pas manquer du 4 juillet au 1er novembre 2020.

Un réservoir d’eau dans la zone de Tel Al-Hawa utilisé par les troupes israéliennes pendant la guerre.

© Kai Wiedenhöfer – 2010

Hommage aux reporters

 

© Robin Hammond – 2012

C’est un accrochage exceptionnel que vous pourrez admirer à la Villa Carmigac. Plus de 100 photographies, témoins de 10 ans de travaux photographiques sur les droits humains et autres enjeux écologiques dans le monde.

C’est un hommage rétrospectif au courage et à l’indépendance des journalistes et autres reporters. Chacun avec son regard de photo-journaliste offre une vision singulière des bouleversements subits par notre planète. Poignant.


Un voyage thématique

 

Au rez de jardin de la villa, vous pourrez admirer huit reportages, huit régions explorées par le Prix.

  • Lashkars(Pachtounistan) de Massimo Berruti détaille une normalisation des « zones de conflit »
  • Gaza : the Book of destruction par Kaï Weidenhöfer nous impressionne.
  • Le piège : Esclavage et Traite des Femmes au Népal de Lizzie Sadin mettent en lumière l’esclavage moderne
  • Tout comme Libye : plaque tournante du trafic humain par Narciso Contreras. Impactant. Bouleversant.
  • Les régions oubliées de la République avec Guyane : Colonie photographiées par Christophe Gin
  • L’Iran de Newsha Tavakolian avec (Blank pages of an Iranian photo album)
  • Que dire des atteintes fondamentales à la liberté d’expression avec Spasibo de Davide Monteleone
  • Zimbabwe : Your wounds will be named silence par Robin Hammond invite à sérieusement réfléchir.

© Lizzie Sadin – 2017

Cette exposition invite à nous interroger sur les crises humanitaires et bouleversements environnementaux qui touchent un grand nombre de pays aujourd’hui. Aussi dramatique que remuant. Aussi bouleversant que magnifique dans la mise en photo.

A l’étage de la Villa Carmignac, est présenté un focus sur le dérèglement climatique et ses conséquences humaines avec deux reportages sur les « nouveaux Far West » : Arctique : Nouvelle Frontière de Yuri Kozyrev et de Kadir van Lohuizen (2018) et Amazônia de Tommaso Protti (2019).


Le prix Carmignac du photojournalisme

© Tommaso Protti – 2019

Du 4 juillet au 1er novembre 2020, ce sont donc 10 ans de reportages qui vous sont proposés. Outre les oeuvres que vous avez pu découvrir à Porquerolles (et celles que vous verrez en 2021 pour « La mer imaginaire »), voici le volet reportages, qui fait l’objet d’un prix de photojournalisme remis par la Fondation d’entreprise Carmignac Gestion. En 2009, face à une crise des médias et du photojournalisme sans précédent, Édouard Carmignac a créé ce prix pour soutenir les photographes sur le terrain.

 

Lizzie Sadin – 2017

Dirigé par Emeric Glayse, le Prix Carmignac du photojournalisme soutient, chaque année, la production d’un reportage photographique et journalistique d’investigation sur les violations des droits humains dans le monde et les enjeux géostratégiques qui y sont liés. Sélectionné·e par un jury international, le·la lauréat·e reçoit une bourse de 50 000 € lui permettant de réaliser un reportage de terrain de 6 mois avec le soutien de la Fondation Carmignac qui finance, à son retour, une exposition itinérante et l’édition d’un livre monographique.


Pratique


La Villa Carmignac est ouverte du 4 juillet au 1er novembre 2020. Du mardi au dimanche de 10h à 18h Nocturnes les jeudis de juillet et août jusqu’à 21h
Réservez votre visite


C’est au coeur d’un parc Naturel protégé, Porquerolles, que nous vous donnons rendez-vous pour admirer cette exposition temporaire du 4 juillet au 1er novembre 2020. Superbes photographies dans la villa et jardin aux oeuvres monumentales vous attendent pour cet été. La réservation en ligne de votre visite est obligatoire. Merci de bien vouloir passer par le site officiel de la Villa Carmignac (voir ci-contre)

Retrouvez l’essentiel des informations pratiques sur Porquerolles dans cette page.

© Kadir van Lohuizen – 2018 / Kangerlussuaq, Groenland.

Grâce au Prix Carmignac du photojournalisme Kadir van Lohuizen, co-lauréat de la 9ème édition, a pu rapporter des images exceptionnelles de ces rivières d’eaux de fonte qui s’y échappent à grande intensité depuis Kangerlussuaq, à l’ouest du Groenland.