Si on nous avait dit, voici quelques années, qu’on pourrait approcher des tableaux de Jean-Michel Basquiat, Botticelli, Roy Lichtenstein et autres Warhol … à Porquerolles à quelques mètres de la plage de la Courtade, nous n’aurions pas cru notre interlocuteur. Et pourtant, après 5 ans de travaux titanesques, Charles Carmignac a réussi l’exploit d’offrir au visiteur sa collection d’art dans le plus beau des écrins. La Villa Carmignac, forte de son déjà-succès, vous ouvre ses portes au chant des cigales.

On prend le ferry, on quitte la terre, on marche, on arrive à la villa et on se déchausse. L'expérience peut commencer.


Pratique


Toutes les infos pratiques sur la Villa Carmignac sont sur leur site. Visites (jusqu'en novembre) sur réservation.
Tél. +33 (0)4 95 04 95 94

Plus d'informations

fondationcarmignac.com

Visiter le musée

Edouard Carmignac, grand collectionneur d’art, a découvert ce lieu lors d’un mariage auquel il était invité. Coup de foudre assuré. Il rachète l’ancien domaine de la Courtade pour en faire un somptueux lieu pour exposer sa collection d’art contemporain riche de près de 300 œuvres. Après 5 ans de travaux et d’exploits architecturaux (comme le plafond de verre qu’on vous laissera découvrir), est né un musée de 2000 m2 d’exposition sous l’ancien domaine viticole.

Les visites se font par groupes de 50 personnes par demi-heure pour offrir un moment privilégié avec les œuvres dans le cadre d’un site protégé.

Le plafond d’eau, source de lumière


La collection Carmignac

En venant à Porquerolles, vous pourrez désormais approcher de très près la collection privée d’art américain des années 60 à 80. Sans tout vous dévoiler, vous y croiserez des géants comme Andy Warhol, Roy Lichtenstein et autres Jean-Michel Basquiat.

Jean-Michel Basquiat - Fallen Angel - 1981 (acrylique sur toile)

Lenin, 1986 / Mao, 1973 par Andy Warhol

Les XXe et XXIe siècles sont traversés avec les visions incisives ou plus méditatives de Gerhard Richter, Willem de Kooning, Martial Raysse, Miquel Barceló tandis que la collection s’ouvre à de nouveaux territoires (Zhang Huan, El Anatsui…) et à la jeune scène émergente (Korakrit Arunanondchai, Theaster Gates…).

Ci-contre, le billboard géant d’Ed Ruscha, oeuvre nommée « Sea of Desire » qui donne son nom à l’exposition actuelle. L’artiste dit avoir “attrapé cette expression dans l’air” : une façon de prendre la température du monde.

Miquel Barcelo et son peuple marin de méduses et d’ectoplasmes dans une salle dédiée à l’oeuvre.

Enfin, la photographie plasticienne et le photojournalisme viennent compléter ce panorama unique, reflet d’une histoire personnelle, faite de rencontres et de moments de vie partagés.


Entrée libre à la Villa Carmignac


Descendre au jardin

Le jardin a été conçu comme un « non jardin », un lieu de nature dans lequel la Fondation Carmignac s’est attachée à générer un équilibre par soustraction et protection plus que par addition.

Une fois dehors, le visiteur découvre les jardins imaginés par le paysagiste Louis Benech, qui mettent en valeur les espèces pionnières et endémiques de l’île.

Les espaces extérieurs sont habités par des œuvres issues de commandes spécifiques ou de résidences d’artiste.