C’est par une journée d’hiver, bien grise, à la limite de la pluie, que nous nous sommes rencontrés avec Flora. Le cadre ? l’Almanarre. Déconfinée. Calme. Terre promise de la glisse et de l’outdoor. L’idée ? Découvrir le wing foil, ce nouveau sport nautique qui décolle. Maitresse de cérémonie sur les eaux turquoise de notre plus belle plage, Flora veut me montrer comment manier cette aile (wing) qui permet à la planche de décoller via un hydro-appendice en carbone (foil). Reportage.

Planche sous le bras, bonnet vissé. Motivation extrême.

C'est grâce à cet hydrofoil que la planche décolle.

Danser avec le vent

On ne se connait peu avec Flora, mais suffisamment pour sentir chez elle ce parfum de liberté. A la voir glisser sur nos eaux transparentes comme sur les divers engins nautiques sur son insta, je sais qu’elle est digne représentante d’une génération libre, passionnée de mer, de vents et de sensations. Elle est de ceux qui aiment tout tester. Kite-Surf, planche, paddle, Wing-Foil, foils, voile, surf… C’est dans son ADN et aucune surprise de la retrouver ici, à quelques mètres du Funboard Center, patrie d’Erik Thiémé et épicentre de la glisse hyéroise depuis des décennies.

Une eau à 15 degrès. Un petit vent du nord des plus rafraichissant. Même pas peur !

Voiles gonflables légères et facile

Bref. Rendez-vous était pris pour une session photo Wing-Foil. Vous les avez vu cet été, ces drôles d’ailes gonflables qu’on tient à bout de bras comme si Batman nous prenait sous son aile. Ces voiles gonflables et ultra-légères permettent de flirter avec les alizés et de « tirer des bords » du Robinson jusqu’à Giens. Grâce au foil tout en carbone fixé sous la planche, Flora décolle à la moindre risée. Et comme à l’accoutumée, le vent décide de tomber quand j’arrive sur zone…pour reprendre de plus belle quand j’aurai fini de photographier. Un grand classique. Pas grave, je reviendrai la filmer quand il fera beau.

Démarrer en position à genoux

Un pied en avant puis deux. Se relever.

La planche se lève avec le vent.

Premier virement de bord en approche.

Elle est probablement la seule fille sur l’eau en cette journée froide de décembre, au milieu de windsurf et autres kite. Mais quand elle commence sa danse avec le vent, virant de bord avec une aisance déconcertante, le temps semble s’arrêter. L’aile gonflable passe de main en main  avec une apparente facilité issue d’années de glisse. Elle synchronise parfaitement le moment précis du changement d’angle et de prise au vent. C’est simple. Fluide. Limpide. Tentant. Juste magnifique en somme.

Flora joue avec le vent, avec sa voile, sa planche, son équilibre. Elle est l'équilibre parfait entre tous ces éléments.

Moment magique

Pas un bruit en cette semaine post-confinement ne vient troubler ce moment magique. La route du sel est rendue aux promeneurs du jour. Les voiles font leurs aller et retours incessants et toujours aussi captivants depuis des décennies. Le visage hors-saison de l’Almanarre comme je l’aime, théâtre des plus beaux couchers de soleil.

Un autre wing foil arrive sur le plan d’eau. Parfait pour la parité photographique.

Le wing foil est un sport freeride où plaisir de glisse et sensation de planer sur l’eau l’emportent sur les sauts ou autres vitesses folles. Le sourire de Flora ne laisse aucun doute sur cette pratique. C’est fun, c’est sans prise de tête, et ça fait un bien fou (surtout en ce moment). A vous d’essayer ce sport via les nombreux loueurs ou professionnels hyérois de la glisse.

Et si vous voyez passez un jour une fille aux cheveux longs aussi légère qu’une plume de gabian sur l’eau, c’est Flora. Quasi certain !

Flora ou la seule board (planche) qui décolle au milieu d'autres foils 😉

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hyeres Tourisme (@hyerestourisme)