Les oiseaux des Salins

Taille du texte

Current Size: 100%

Version imprimable

Autrefois véritable île, Giens a été reliée au continent par deux cordons de sable parallèles appelés tombolos, entre lesquels s'étendent des lagunes longtemps exploitées comme salines.

 

Une biodiversité exceptionnelle

Les Salins d'Hyères sont divisés en deux zones humides : les Vieux salins et les salins des Pesquiers. Outre un paysage d'une beauté exceptionnelle, c'est aujourd'hui un habitat favorable au développement de plus de 200 espèces d'oiseaux et 300 variétés de plantes. C'est TPM (Toulon Provence Méditerranée) qui gère et préserve cet espace appartenant au Conservatoire du littoral.

 

Traces du passé

Visites guidées limitées en nombre de personnes.

Informations et réservations :
☎ +33 (0) 4 94 01 84 50

Les salins ont conservé des ouvrages rarissimes, témoins de l'exploitation salinière qui fut active de 963 après J.-C. à 1995. Autrefois composés de différentes petites exploitations, les Vieux salins devinrent une seule et même unité de production dès le XIXe siècle. Le salin des Pesquiers, quant à lui, est plus récent (1848) et a connu l'ère de la mécanisation. Concurrencée par la production camarguaise, la production hyéroise a ensuite décliné pour laisser place à un espace dédié à la protection de la faune et la flore.

 

Cap nature !

Aujourd'hui ces salins permettent d'optimiser et gérer un patrimoine écologique exceptionnel. Accueillir et informer le grand public fait aussi partie de leurs priorités. Des visites guidées sont organisées toute l'année pour observer les oiseaux, la flore emblématique des salins et découvrir l’histoire du sel, accompagné de guides. Une belle idée de visite pendant votre séjour à Hyères.

 

A lire absolument, la brochure très complète sur les Salins d'Hyères, éditée parTPM
  • Français
  • English
  • Deutsch
  • Italiano