Les Jardins remarquables

Taille du texte

Current Size: 100%

Version imprimable

Hyères, le jardin de la Côte d’Azur

Hyères est une ville-jardin. On la nomme ville des palmiers, mais comment ne pas être charmé aussi par les orangers, qui embaument les rues lorsqu'ils sont en fleurs et les colorent toute l'année du vert profond de leur feuillage. Ici, les enfants font des batailles d'oranges à la sortie des écoles ! Au printemps, voilà les mimosas qui s'échappent des jardins et sautent les grilles. La fleur est ici reine : dans les jardins publics (la visite des quatre "jardins remarquables" réserve de belles surprises), mais aussi sur les marchés, où les producteurs vendent toute l'année leurs roses, leurs anémones ou leurs pivoines, et sous les serres, puisqu'Hyères constitue le premier marché aux fleurs coupées de France.

Le jardin Olbius Riquier est idéal pour les enfants. Des jeux, un petit train, un manège, une buvette, un mini zoo... de quoi ravir nos chères têtes blondes.

Prenez le temps de découvrir les jardins de la ville. Vous y verrez des arbres et des plantes rares rapportées de grands voyages au XIXe siècle par des botanistes passionnés.

 

Le tour du monde…en un jour

Surplombant la cité médiévale, le parc du Castel Sainte-Claire, réaménagé par la romancière américaine Edith Wharton (qui y vécut de 1927 à 1937), est un lieu exquis. Ce fut son "coin de paradis", aujourd'hui planté d'espèces subtropicales d'Amérique du Sud et d'Australie qui lui assurent des fleurs toute l'année. Des terrasses, la vue s'étend jusqu'à l'île de Porquerolles.

 

Descendre au jardin

Plus haut, un autre jardin remarquable de la ville, le parc Saint-Bernard, au pied de la Villa Noailles s'étage en restanques (terrasses) le long de la colline. Charles de Noailles, amateur de botanique, y fit planter des essences exotiques et méditerranéennes. Sentez le romarin, le myrte et l’acacia et notez la présence d'un bel amandier tricentenaire !

 

Détente en famille

Au bas de la ville médiévale, on traverse, sous d'élégantes pergolas, les anciens jardins du Roy (office de tourisme), autrefois orangeraies, aujourd'hui richement fleuris de plantes méditerranéennes, avant d’atteindre le parc Olbius Riquier au sud de l'avenue Ritondale. Dans la tradition des jardins d'acclimatation parisiens, il offre un agréable cadre ombragé et reposant où s'épanouissent des bambous, des plantes venues d'Asie, des palmiers du Chili ou des Canaries, de belles collections de cactus et d'agaves. Les plus jeunes pourront y profiter des espaces de jeux et loisirs : poney, manège, petit train et animaux.

  • Français
  • English
  • Deutsch
  • Italiano